Liste des régions et départements concernés par le dispositif Crit'Air

Informations & Renseignements sur la vignette Crit'Air en vigueur à

Sernullvicnulle fanullctunullré 0,null8null0 €null / nullminulln + Prix nulld'unulln apnullpenulll
Du lundi au samedi de 07h à 20h non stop

Comment ça marche ?

Comment effectuer votre demande de certificat Crit'AIR à ?

Je renseigne

A l'aide de ma carte grise, je renseigne le numéro d'immatriculation de mon véhicule, la date du certificat d'immatriculation ainsi que son numéro de formule puis mes noms et prénoms, mon adresse complète figurant sur le certificat d'immatriculation, une adresse email et un numéro de téléphone mobile pour recevoir les infos Crit'Air par sms.

Je paye 3,62 €(1)

Je règle directement le certificat qualité de l'air à l'Imprimerie nationale (Prix officiel total de la vignette Crit'Air 3,62 € pour un envoi en France). En détail, le coût s'établit de la manière suivante : prix du certificat (3,11 € l'unité) + frais d'acheminement par voie postale qui diffèrent selon les pays (0,51 € pour un véhicule immatriculé en France).

Je reçois

Je reçois directement chez moi et à l'adresse figurant sur mon certificat d'immatriculation, ma vignette Crit'air certifiée et réalisée par l'Imprimerie Nationale, sous un délai de 2 à 20 jours maximum(2) ainsi que toutes les alertes de restriction de circulation auxquelles j'ai adhérées quotidiennement, dès que je me connecte à l'application.

Pourquoi la vignette Crit’Air est obligatoire dans de nombreuses villes françaises et bientôt partout ?


Quelques informations utiles...

Le 26 mars 2014, le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a publié un arrêté relatif au déclenchement des procédures préfectorales en cas d’épisodes de pollution de l’air ambiant. Ce dernier précise les modalités de gestion des épisodes de pollution atmosphérique, clarifie et harmonise au niveau national les critères de déclenchement des procédures de gestion des pics de pollution. Ce document officiel décrit également les mesures de réduction des émissions pouvant être mises en œuvre par le préfet d'un département, en cas d’épisode de pollution.
Un deuxième arrêté -daté du 7 avril et modifié le 26 août 2016- complète et renforce le dispositif de gestion des mesures d’urgence adopté le 26 mars 2014 afin d’améliorer la réactivité et l'efficacité des mesures et de mieux y associer les collectivités. Dans son annexe, les recommandations et mesures réglementaires pour réduire les émissions de polluants y sont clairement énoncées, notamment au niveau du secteur des transports dont voici un extrait :

Abaisser de 20 km/h les vitesses maximales autorisées sur les voiries localisées dans la zone concernée par l'épisode de pollution, sans toutefois descendre en dessous de 70 km/h,
Limiter le trafic routier des poids lourds en transit dans certains secteurs géographiques, voire les en détourner en les réorientant vers des itinéraires de substitution lorsqu'ils existent, en évitant toutefois un allongement significatif du temps de parcours,
Restreindre la circulation des véhicules en fonction de leur numéro d'immatriculation ou des véhicules les plus polluants définis selon la classification prévue à l'article R. 318-2 du code de la route, hormis les véhicules d'intérêt général mentionnés à l'article R. 311-1 du code de la route...

 

Retrouvez toutes les informations sur la vignette Crit'Air par région et département

Alertes pollution Crit'Air et restrictions de circulation en cours à


Aucune alerte Crit'Air en place actuellement dans les grandes villes de France ou sur les Zones à Circulation Restreinte" ou ZCR connues